GIZ

L’Agence de coopération allemande pour le développement.

Voir plus

CONSEIL ÉDITORIAL ET MISE EN PAGE D'UN GUIDE D'ORIENTATION POUR LA GESTION PARTICIPATIVE DE L'EAU AU MAROC

En 2019, la GIZ, l’agence de coopération internationale allemande pour le développement, nous contacte, par l’intermédiaire de l’entreprise montpelliéraine Lisode, pour l’aider à rendre communicant sur le fond et la forme un guide permettant aux acteurs de l’eau au Maroc de mettre en place des contrats de gestion participative de celle-ci.

Ce document d’une centaine de pages s’intègre dans un projet de réflexion autour de la mise en place de Contrats de Gestion Participative de l’Eau (CGPE) au Maroc, intitulé « Accompagnement et renforcement du processus de concertation pour l’élaboration des Contrats de Gestion Participative de l’Eau dans trois bassins hydrauliques du Maroc ». Ce projet a été financé par la GIZ, l’agence de coopération allemande, de janvier 2018 à juin 2020 et a été mis en oeuvre par Lisode, acteur montpelliérain spécialisé dans la concertation.

LES ENJEUX DE LA CRÉATION D'UN GUIDE D'ORIENTATION

Les objectifs de ce guide d’orientation sont multiples. D’une part, il s’agit de communiquer sur l’intérêt de la gestion participative de l’eau au Maroc et de mettre en avant les atouts de ces contrats de gestion participative de l’eau, en s’appuyant sur des cas pilotes Marocains concrets. D’autre part, le guide vise à fournir non seulement des éléments de théorie et des bases de réflexion, mais aussi et surtout des connaissances pratiques à destination de ceux qui souhaiteraient mettre en oeuvre un tel contrat. Ils pourront alors faire des choix éclairés grâce aux bases théoriques et avoir en main un panel d’outils pour réussir à concrètement mettre en oeuvre une telle démarche.

RÉALISATION

Au-delà du conseil éditorial et du rewriting, notre parti-pris graphique fut de :

  • valoriser les acteurs, en accordant une place importante aux photos, notamment d’acteurs impliqués dans l’élaboration d’un contrat de gestion participative de l’eau au Maroc
  • bâtir une mise en page qui évoque les processus participatifs, de concertation, d’implication, de dialogue : en particulier en privilégiant les infographies, en utilisant une banque d’images de mains pour orienter et hiérarchiser la lecture, en multipliant les niveaux de lecture, en recourant à des pictogrammes sur-mesure, etc.
  • valoriser la ressource et les acteurs au travers de belles photos en noir et blanc afin d’homogénéiser leur rendu

TRAITEMENT DES CHAPITRES

Chaque ouverture de chapitre fait l’objet d’une double page, avec une photo détourée en noir et blanc, un pictogramme spécifique et un chapô.

TRAITEMENT DES PAGES INTÈRIEURES

Les pages intérieures privilégient les infographies, photos d’acteurs et textes autonomes.